Retour aux actualités

10/03 : Des indices ATMO communaux "mauvais" à cause des particules en suspension PM2,5

La baisse actuelle des températures font augmenter les émissions liées au chauffage, auxquelles s'ajoutent des particules issues du secteur agricole. De plus, les conditions météorologiques sont moins propices à la dispersion des polluants.

Les indices de la qualité de l'air communaux seront "mauvais" aujourd'hui mercredi 10 mars 2021, dans toute la région Centre-Val de Loire.

Les indices "mauvais" seront déterminés par les concentrations en particules PM2.5, polluants non intégrés, pour l'heure, aux procédures préfectorales de gestion des épisodes de pollution atmosphérique.

 

 

a)      Les niveaux concernés

 

Les concentrations sont supérieures à 25 µg/m3/j.

 

b)      Le polluant

 

Type de polluant : Les particules en suspension PM2,5 appelées aussi particules fines sont des polluants primaires directement rejetés dans l’atmosphère par une activité (industrie, transport...) et peuvent aussi résulter d’une pollution secondaire, sous la forme d’aérosols.

 

 

Origine des PM2,5 : proviennent en majorité de la combustion à des fins énergétiques de différents matériaux (bois, charbon, pétrole), du transport routier (imbrûlés à l’échappement, usure des pièces mécaniques par frottement, des pneumatiques…), de l’agriculture (lors d’épandages d’engrais azotés qui vont entraîner la production d’aérosols de nitrate d’ammonium) et d’activités industrielles très diverses (sidérurgie, incinération, chaufferie).

 

 

Périodes et conditions privilégiées :

 

Saisons : de la fin de l’automne – hiver – début du printemps.

 

Conditions météorologiques favorables : anticyclones froids avec inversion de températures et vent de nord-est.

 

 

Effets sur la santé : De par leur petite taille (diamètre < 2,5 µm), elles pénètrent facilement dans les voies respiratoires jusqu’aux alvéoles pulmonaires où elles se déposent et peuvent, à des concentrations relativement basses, irriter les voies respiratoires inférieures.

 

De plus certaines particules ont des propriétés mutagènes et cancérigènes en véhiculant des composés toxiques.

 

 

Effets sur l’environnement : Les effets de salissure des bâtiments et des monuments sont les atteintes à l’environnement les plus visibles.

 

 

Je me tiens informé(e)

 

En vous abonnant à nos bulletins d'informations des indices journaliers par mail, vous serez les premiers informés en cas de dégradation de la situation.