Retour aux actualités

Parution du rapport "Contamination de l'air par les produits phytosanitaires en région Centre-Val de Loire - année 2017"

Le rapport sur les résultats de la Contamination de l'air par les produits phytosanitaires en région Centre-Val de Loire pour l'année 2017 est disponible. 63 pesticides ont été suivis sur 5 sites de la région.

La campagne 2017 a été réalisée sur 5 sites de mesures :

 

-         2 sites urbains sur les agglomérations d’Orléans et de Tours,

 

-         un site rural de fond en zone mixte arboriculture / grandes cultures dans le Cher (Saint-Martin d’Auxigny),

 

-         un site de proximité en zone de grandes cultures dans l’Eure-et-Loir (Oysonville).

 

-         un nouveau site rural de fond en zone viticole dans l’Indre-et-Loire (Bourgueil), mis en service cette année !

 

La période de surveillance s’est étendue cette année de mars à novembre 2017. Suivant le site et la culture majoritaire aux alentours de chaque site, cette période a été ajustée. Ainsi pour le site viticole de Bourgueil, elle s’est déroulée en continu d’avril à la fin des vendanges (fin octobre). Les autres sites, sous influence, plus ou moins importante, des grandes cultures, ont été surveillés de mars à fin novembre avec un arrêt des mesures entre juillet et août, période moins chargée en traitements phytosanitaires pour ces cultures.

 

Comme les années précédentes, la liste des substances recherchées a été actualisée. Elle était composée de 63 molécules pour cette campagne.

 

Au total, 24 pesticides (8 fongicides, 13 herbicides et 3 insecticides) ont été détectés au moins à une reprise sur l’un des sites de mesures. Un seul composé interdit à l’utilisation a encore été quantifié sur plusieurs sites surveillés : le lindane, insecticide interdit depuis 1998.

 

Parmi les substances les plus souvent mesurées dans l’air et dont les concentrations ont été les plus fortes, trois herbicides arrivent en tête :

 

-         La pendiméthaline

 

-         Le prosulfocarbe

 

-         Le triallate

 

La tendance observée ces dernières années se confirme : la famille des herbicides devient majoritaire dans l’air tant en terme de variété qu’en terme de concentration. Ce constat est similaire quel que soit le site surveillé sous influence de grandes cultures. Pour le site viticole, les fongicides restent prépondérants.

 

Autre constatation confirmée cette année : les variations liées aux saisons.

 

Le printemps est associé à une présence d’une grande variété de substances différentes. Les fongicides sont principalement observés au cours de cette période. Quelques herbicides sont également observés en faible concentration. En revanche, aucun insecticide n’est retrouvé dans l’air ambiant au printemps.

 

A la fin de l’été et en automne, les fongicides et les insecticides sont très peu présents. C’est la période prédominante d’utilisation des herbicides que l’on retrouve en grande quantité dans l’air ambiant. Les cumuls en pesticides à cette période sont élevés en zone urbaine comme en zone rurale.

 

Depuis le début des années 2000, Lig’Air mesure les produits phytosanitaires dans l’air. Les données récoltées par Lig’Air lors de ces campagnes de mesures, alimentent une base de données nationale, qui regroupe l’ensemble des mesures effectuées dans le compartiment air par les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air. Elle est mise à la disposition des professionnels de la santé et en particulier de l’Anses.

 

La surveillance des produits phytosanitaires dans l’air n’est actuellement pas réglementée au niveau national. Toutefois, l’ANSES a été saisie en septembre 2014 par les ministères en charge de l’agriculture, de l’écologie, de la santé et du travail pour la conduite de travaux d’expertise collective visant à proposer des modalités pour une surveillance nationale des pesticides dans l’air ambiant.

 

Dans le cadre de cette étude, une proposition de modalités pour une surveillance des pesticides dans l’air ambiant a été éditée en septembre 2017.

 

Lig’Air s’appuiera sur ces propositions pour la campagne 2018.

 

De plus, au niveau national, une campagne exploratoire se déroulera en 2018, toujours dans l’objectif d’une surveillance réglementaire. Elle sera financée par l’ANSES dans le cadre de la Phytopharmacovigilance. Lig’Air participera à cette campagne et adaptera les moyens de surveillance (matériel, périodes, choix des molécules) en fonction des recommandations nationales.

Enfin, le projet Repp’Air (cf. annexe B) visant à affiner la compréhension des phénomènes impliqués dans les transferts de produits phytosanitaires vers le compartiment aérien se poursuit en collaboration avec la chambre d’agriculture de la région Centre-Val de Loire.

 

 

Pour en savoir plus : rapport complet : Contamination de l’air par les produits phytosanitaires en région Centre-Val de Loire – Année 2017 téléchargeable sur www.ligair.fr > Publications > Polluants non réglementés > Pesticides

 

Photo vignette : Derenne Communication - Illustration Montgolfière : Bruno Cardey