Retour aux actualités

Rapport d'activité 2015

Le rapport d'activité 2015 est paru. Pour tout savoir de l'année 2015 sur les résultats des mesures, la modélisation, les problématiques locales, l'air intérieur, l'amélioration des connaissances et la communication.

L'ACTUALITÉ 2015 À LA LOUPE

 

VIE DE L'ASSOCIATION

 

Convention de collaboration avec Air Breizh et Air Pays de Loire

Lig'Air a signé le 4 décembre 2015 une convention de collaboration avec Air Breizh et Air Pays de Loire. Ces trois AASQA présentent des thématiques communes de par leur voisinage géographique. Cette convention formalise leur collaboration, notamment sur le calcul des inventaires d’émissions pour l’année 2014, l’élaboration des PRSQA 2017-2021 et l’application des normes CEN (Comité européen de normalisation) au niveau technique. Cette collaboration pourra être étendue à la communication et à la modélisation.

 

 

RÉGLEMENTATION

 

Episodes de pollution, de nouvelles dispositions

Cinq nouveaux arrêtés préfectoraux départementaux relatifs à la gestion des épisodes de pollution atmosphérique ont été signés en 2015. Ils reprennent les nouvelles dispositions concernant le déclenchement des alertes ainsi que les mesures de réduction des émissions prévues dans l’arrêté ministériel du 26 mars 2014.

 

 

SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L'AIR

 

Polluants réglementés, des résultats contrastés

En 2015, l’évaluation de la qualité de l’air a été réalisée par Lig'Air à l’aide de son dispositif de mesures fixes constitué de 25 stations. Une station mobile et un site temporaire de suivi des métaux lourds ont permis l’évaluation à proximité de sites industriels. Le dispositif de mesures est complété par la modélisation régionale, qui permet une évaluation des polluants réglementés (O3, NO2, PM10, PM2,5 et C6H6) sur l’ensemble du territoire régional.

Dans les six préfectures départementales, les évaluations du dioxyde d’azote, des particules PM10, de l’ozone et du benzène sont également réalisées par la modélisation urbaine à haute résolution.

 

Le dioxyde d’azote est en baisse confirmée depuis deux ans. Les niveaux, en site trafic, restent toutefois relativement proches de la valeur limite annuelle et présentent toujours un risque de dépassement.

 

Les particules PM10, issues des transports, du chauffage et de l’agriculture, ne sont pas concernées par des dépassements de valeurs limites. Cependant, de nombreux dépassements du seuil d’information et de recommandations (50 µg/m3/24h) et du seuil d’alerte (80 µg/m3/24h) sont constatés. Un épisode d’ampleur régionale a été observé du 16 au 22 mars 2015, lors de conditions anticycloniques froides peu propices à la dispersion des polluants.

 

La tendance à la baisse observée sur les concentrations en ozone ces dernières années se confirme. Aucun dépassement de la valeur cible, ni du seuil d’information n’est observé dans notre région.

Aucun dépassement de valeurs limites n’est par ailleurs constaté pour les autres polluants mesurés (particules PM2,5, monoxyde de carbone, benzène et plomb). De même, les valeurs cibles des métaux lourds (arsenic, cadmium, nickel) et du benzo(a)pyrène sont largement respectées.

Concernant les objectifs de qualité, valeurs à atteindre à long terme, celui du benzène est respecté, mais ceux de l’ozone et des particules PM2,5 sont encore dépassés.

 

 

SURVEILLANCE DES PESTICIDES

 

Une campagne étalée sur 30 semaines

La surveillance des pesticides s’est poursuivie sur les cinq sites de la région Centre-Val de Loire. 25 pesticides ont été détectés durant cette campagne de mesure qui a duré environ 30 semaines (9 mars à 5 octobre 2015). Trois molécules actives étaient communes aux cinq sites de mesures. A période comparable, le nombre de molécules est relativement stable depuis 2012 et quantitativement, les concentrations en pesticides dans l’air sont en baisse par rapport à 2014 et parmi les niveaux les plus faibles depuis 2006.

 

AIR INTÉRIEUR

 

Ast'Air, une étude dédiée aux transports

L’étude Ast’Air (usAgerS des Transports et qualité de l’AIR), menée en 2015, avait pour objet d’évaluer les niveaux d’exposition des usagers des différents modes de transport au cours de leur trajet.

Les niveaux les plus importants ont été enregistrés pour l’automobiliste et étaient associés, dans la quasi-totalité des cas, à une circulation difficile caractérisée par des ralentissements et des embouteillages. L’augmentation des concentrations dans l’habitacle des voitures, dans ces conditions, est la résultante de deux phénomènes : émissions et confinement. L’automobiliste peut être exposé à des teneurs qui peuvent dépasser celles mesurées en air ambiant.

Quant aux cyclistes et piétons, qui ne sont pas dans des espaces confinés, leurs expositions aux fortes concentrations en polluants sont de courtes durées par rapport à celles de l’automobiliste.

 

AIR-CLIMAT-ENERGIE

 

Finalisation de l'inventaire 2012

L’inventaire des émissions a été finalisé pour l’année de référence 2012.

L’inventaire des émissions version 2010 a, quant à lui, permis l’élaboration, en fin d’année 2015, de 133 fiches territoriales rassemblant les données les plus récentes caractérisant les territoires, notamment en termes de consommations énergétiques, d’émissions de gaz à effet de serre et d’émissions de polluants à effet sanitaire. Ce travail a été réalisé par Lig’Air, la Dreal, l’Ademe et la Région Centre-Val de Loire dans le cadre de l’Observatoire régional de l’énergie et des gaz à effet de serre.

 

Oreges Centre-Val de Loire, publication du bilan régional

L’Oreges Centre-Val de Loire compte désormais 55 partenaires. L’année 2015 a été marquée par la publication du bilan régional de production et de consommations d’énergie pour l’année de référence 2012 ainsi que des données locales de consommation d’énergie proposées sous forme de carte interactive à l'échelle de la communauté de communes.

 

COMMUNICATION

 

Un nouveau site internet

En 2015, en plus de son action d’information quotidienne sur la qualité de l’air et en périodes de pics de pollution, Lig’Air a poursuivi ses actions de sensibilisation et de communication auprès de personnes relais (animateurs, enseignants…), dans le cadre de colloque (bâtiments performants en énergie…).

En fin d’année, Lig’Air a mis en ligne son nouveau site internet, conçu autour de son cœur de métier : la production de données issues des stations de mesures, de la modélisation et de l’inventaire des émissions. Le site internet de Lig’Air a enregistré en 2015 une augmentation de fréquentation de 33% par rapport à l’année 2014 pour atteindre 58 500 connexions.