Glossaire

  • A

  • B

  • C

  • D

  • E

  • F

  • G

  • I

  • L

  • M

  • N

  • O

  • P

  • R

  • S

  • T

  • V

  • Z

    • Air ambiant

      l'air extérieur de la troposphère, à l'exclusion des lieux de travail tels que définis à l'article R. 4211-2 du code du travail et auxquels le public n'a normalement pas accès ;
    • Analyseur

      appareil permettant la mesure de la concentration d’un polluant dans l’air ;
    • Bioindication

      Utilisation de végétaux comme indicateurs de présence de polluants dans l'air.

    • Campagne de mesure

      mesure de manière temporaire la qualité de l'air en un point ou sur une aire géographique en vue de disposer d'une information sur les niveaux de la qualité de l'air ;
    • Cartographie

      représentation de la pollution sous forme spatiale ;
    • Dépassement de norme de qualité de l'air

      un niveau supérieur à une norme de qualité de l'air ;
    • Dépôt

      masse totale de polluants qui est transférée de l'atmosphère aux surfaces (c'est-à-dire sol, végétation, eau, bâtiments, etc.) sur une zone donnée dans une période donnée ;
    • Estimation objective

      mise en œuvre de toute méthode formalisée permettant d'estimer l'ordre de grandeur des niveaux en polluants en un point donné ou sur une aire géographique sans nécessairement recourir à des outils mathématiques complexes ou aux équations de la physique ;
    • Evaluation

      mise en œuvre de toute méthode utilisée pour mesurer, calculer, prévoir ou estimer le niveau d'un polluant dans l'air ambiant ;
    • Fédération ATMO France

      La Fédération ATMO France représente l’ensemble des 38 associations, agréées pour la surveillance de la qualité de l’air (AASQA) sur le territoire français.
    • Gaz à effet de serre (GES)

      Les gaz à effet de serre (GES) sont des composants gazeux qui absorbent le rayonnement infrarouge émis par la surface terrestre, contribuant à l'effet de serre.

      L'augmentation de leur concentration dans l'atmosphère terrestre est un facteur soupçonné d'être à l'origine du récent réchauffement climatique.

       

      Les principaux gaz à effet de serre qui existent naturellement dans l'atmosphère sont :

      • la vapeur d'eau (H2O) ;
      • le dioxyde de carbone (CO2) ;
      • le méthane (CH4) ;
      • le protoxyde d'azote (N2O) ;
      • l'ozone (O3).

      Un gaz ne peut absorber les infrarouges qu'à partir de trois atomes par molécule, ou à partir de deux si ce sont deux atomes différents.

    • Indice ATMO

      baromètre de la qualité de l’air d’une agglomération. Il qualifie la qualité de l’air global de cette zone ;
    • Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'Air (LCSQA)

      Afin d'assurer la qualité et la cohérence des données et des informations délivrées par les 38 associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (AASQAs) et d'appuyer le Ministère chargé de l'Environnement sur les aspects techniques et scientifiques dans l'élaboration et l'application de sa politique sur ce sujet, l'Ecole des Mines de Douai (EMD), l'Institut National de l'Environnement industriel et des Risques (INERIS) et le Laboratoire National de Métrologie et d'Essais (LNE) se sont vus confier des programmes de travaux annuels, et ce dès 1991 puis dans le cadre du Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l'Air créé par l'accord cadre du 9 octobre 1995.
    • Mesure

      mesure effectuée, soit en continu, soit par échantillonnage aléatoire, afin de déterminer les niveaux de polluants ;
    • Mesure fixe

      mesure effectuée à un endroit fixe, soit en continu, soit par échantillonnage aléatoire, afin de déterminer les niveaux conformément aux objectifs de qualité des données ;
    • Mesure indicative

      mesure qui respecte des objectifs de qualité des données moins stricts que ceux qui sont requis pour les mesures fixes ;
    • Modélisation

      technique de représentation mathématique des phénomènes de nature physique, chimique ou biologique, qui permet d'obtenir une information sur la qualité de l'air en dehors des points et des périodes où sont réalisées les mesures et qui respecte les objecti
    • Niveau de polluant atmosphérique

      concentration d'un polluant dans l'air ambiant ou la masse de son dépôt sur les surfaces en un temps donné ;
    • Objectif de qualité

      niveau à atteindre à long terme et à maintenir, sauf lorsque cela n'est pas réalisable par des mesures proportionnées, afin d'assurer une protection efficace de la santé humaine et de l'environnement dans son ensemble ;
    • Polluant

      toute substance présente dans l'air ambiant et pouvant avoir des effets nocifs sur la santé humaine ou sur l'environnement dans son ensemble ;
    • Polluant primaire

      polluant émis directement dans l’atmosphère, sans subir de transformation ;
    • Polluant secondaire

      polluant créé à partir d’un polluant primaire, résultant d’une réaction chimique ;
    • Pollution de fond urbaine

      niveau représentatif de l'exposition de la population urbaine en général ;
    • Précurseur de l'ozone

      substance qui contribue à la formation d'ozone troposphérique ;
    • Prélèvement aléatoire

      prélèvement formant un support temporel discontinu quelle que soit la durée des prélèvements individuels répartis de manière aléatoire sur la période considérée ;
    • Prélèvement en continu

      prélèvement formant un support temporel continu quelle que soit la durée des prélèvements individuels (quart-horaire, horaire, journalier, hebdomadaire, toutes les deux semaines, mensuel...) ;
    • Préleveur

      appareil permettant le prélèvement d’un polluant dans l’air ;
    • Réseau de surveillance

      Ensemble des appareils techniques fixes ou mobiles permettant la surveillance des polluants dans l'air.
    • Seuil d'alerte

      niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l'ensemble de la population ou de dégradation de l'environnement, justifiant l'intervention de mesures d'urgence ;
    • Seuil d'évaluation inférieur

      niveau en deçà duquel il est suffisant, pour évaluer la qualité de l'air ambiant, d'utiliser des techniques de modélisation ou d'estimation objective ;
    • Seuil d'évaluation supérieur

      niveau en deçà duquel il est permis, pour évaluer la qualité de l'air ambiant, d'utiliser une combinaison de mesures fixes et de techniques de modélisation et/ou de mesures indicatives ;
    • Seuil d'information et de recommandation

      niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de groupes particulièrement sensibles au sein de la population et qui rend nécessaires l'émission d'informations immédiates et adéquates à destination de ces gro
    • Site de mesure

      endroit où sont installés des préleveurs de mesure de polluants ;
    • Station de mesure

      local fermé où sont installés des analyseurs de mesure de polluants ;
    • Stratosphère

      seconde couche de l'atmosphère terrestre, se situant au-dessus de la troposphère. La stratosphère est située entre 12 et 50 km d'altitude en moyenne par rapport à la surface de la Terre. La stratosphère contient la couche d’ozone, qui se situe à environ 2
    • Troposphère

      partie de l'atmosphère terrestre située entre la surface du globe et une altitude d'environ 12 kilomètres. Cette couche atmosphérique contient +/-80% de la masse totale de l'atmosphère, elle est importante car on y trouve l'air qu'on respire ;
    • Valeur cible

      niveau à atteindre, dans la mesure du possible, dans un délai donné, et fixé afin d'éviter, de prévenir ou de réduire les effets nocifs sur la santé humaine ou l'environnement dans son ensemble ;
    • Valeur limite

      niveau à atteindre dans un délai donné et à ne pas dépasser, et fixé sur la base des connaissances scientifiques afin d'éviter, de prévenir ou de réduire les effets nocifs sur la santé humaine ou sur l'environnement dans son ensemble ;
    • Validation

      vérification de toutes les concentrations de polluants ;
    • Zone Administrative de Surveillance (ZAS)

      Les Zones Administratives de Surveillance (ZAS) sont des zones réglementaires au niveau européen.

      L’objectif de ce découpage est de faciliter le reporting européen, d’harmoniser les modalités de surveillance, d’optimiser le nombre d’appareils de mesure à déployer et de dimensionner les zones aux plans d’actions locaux existants afin de mieux appréhender les spécificités locales.

      La région Centre est divisée en 4 zones :

      • Zone agglomération (ZAG) d’Orléans,
      • Zone agglomération (ZAG) de Tours,
      • Zone urbanisée régionale (ZUR) contenant les agglomérations de Blois, Bourges, Chartres, Châteauroux et Montargis,
      • Zone régionale (ZR) contenant le reste de la région.