HAP ng/m3

Origine : Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) proviennent majoritairement de la combustion incomplète du charbon et des produits pétroliers. Ils se forment  également par évaporation de produits raffinés (bacs de stockage pétroliers, pompes à essence…), de solvants d'extraction (en particulier dans l'industrie du parfum), de solvants dans certaines activités industrielles telles que l'imprimerie. Il existe plusieurs dizaines de HAP, à la toxicité variable.

Ils sont aussi émis par les secteurs résidentiel (combustion domestique du bois et du charbon dans des conditions mal maîtrisées, en foyer ouvert notamment)/tertiaire et dans une moindre mesure par les secteurs agricole et industriel.

En ville, les principaux producteurs d'hydrocarbures sont les véhicules diesel.

 

Effets sur la santé : Plusieurs HAP sont classés comme probables ou possibles cancérogènes, pouvant en particulier provoquer l'apparition de cancers du poumon en cas d'inhalation (phase particulaire surtout). Ils ont également des effets tératogènes (malformations), immunosuppresseurs et cardiovasculaires. Associés aux poussières, les HAP peuvent pénétrer dans les alvéoles pulmonaires. Le benzo(a)pyrène est un agent mutagène et donc cancérigène.

 

A l'heure actuelle, le seul HAP réglementé est le benzo(a)pyrène B(a)P avec une valeur cible de 1 ng/m3/an.

 

En savoir plus sur les valeurs réglementaires valeurs réglementaires

 

 

La mesure : Les prélèvements de benzo(a)pyrène sont réalisés suivant les prescriptions de la norme EN12341.

 

 

 


 

En 2017, en application de son PSQA 2011-2015 (prolongé par l'arrêté du 28/10/15), Lig'Air surveille le benzo(a)pyrène en station urbaine d'Orléans et station rurale de Verneuil.

Le tableau suivant présente les résultats annuels du benzo(a)pyrène, seul HAP réglementé.

 

SITE DE MESURE BLOIS BOURGES ORLEANS TOURS VERNEUIL VIERZON
Typologie urbain urbain urbain urbain rural urbain
2017 / /   /   /
2016 / / 0,09 / 0,05* /
2015 / / 0,05 / 0,07 0,09
2014 / 0,07 0,06 0,07 0,03 /
2013 / 0,11 0,11 0,15 0,21 /
2012 / 0,08 0,11 0,08 0,10 /
2011 / 0,22 0,24 0,17 0,11 /
2010 0,18 / 0,30 0,19 0,17 /
2009 0,07 / 0,48 0,11 0,14 /
2008 0,14 / 0,38 0,18 / /
Valeur cible 1

 

 

Les concentrations sont exprimées aux conditions ambiantes réelles.                      unité : nanogramme par mètre cube d'air = ng/m3           * moyenne des 12 derniers mois           /  pas de mesure

Données au 31/12/2016 mises à jour le 01 février 2017 sauf pour Verneuil (données d'octobre 2015 à septembre 2016)