Carte interactive PES et GES à la commune
  Fiches territoriales Climat-Air-Energie

 

Qu'est-ce qu'un inventaire ?

 

La pollution atmosphérique est une résultante de l’ensemble des sources émettrices qu’elles soient naturelles ou anthropiques.
L’inventaire des émissions consiste à quantifier les rejets de chaque source ou secteur d’activité.

Tous les secteurs n’émettent pas les mêmes polluants ni les mêmes quantités. L’inventaire des émissions implique donc un découpage en secteurs des activités humaines et naturelles.

Des méthodologies sont développées en fonction du secteur émetteur et de la nature des données primaires pour mieux approcher les émissions de chaque secteur. D’une façon générale et quelle que soit la source émettrice étudiée, le calcul d’émissions consiste à croiser une information de base détaillée (information statistique permettant d’évaluer l’activité de la source étudiée) avec des facteurs d’émission unitaire qui dépendent de l’activité émettrice et du polluant considéré.

L’information statistique de base peut désigner par exemple la consommation énergétique par type de combustible, le nombre de salariés dans une industrie, le nombre de lits par établissement sanitaire, la surface et l’activité agricole de la zone étudiée…

 

Ep,a,t = Qa,t x Fp,a

 

E : émission relative du polluant "p" et à l'activité "a" pendant le temps "t" (généralement une année)

Q : quantité d'activité (information statistique) relative à l'activité "a" pendant le temps "t"

F : facteur d'émission relatif au polluant "p" et à l'activité "a

 

La quantité émise d'un polluant sur un territoire donné, est la somme des émissions relatives à ce polluant, engendré par toutes les sources présentes dans la zone d'étude. 

 

Ep,t : émission totale du polluant "p" pendant le temps "t"

n : nombre d'activités émettrices prises en compte.

 

Les résultats qui en découlent sont des évaluations statistiques et non des valeurs absolues.
Ils peuvent varier d’une année à l’autre en fonction des facteurs climatiques et sociaux économiques.

Les inventaires des émissions peuvent être utilisés comme une donnée d’entrée pour la modélisation et prévision de la qualité de l’air (voir l’indice de la qualité de l’air relatif à l'ozone par commune ou les cartographies régionales de l'ozone et du dioxyde d'azote).

Ils sont une aide à la décision pour définir les politiques de réduction des rejets préconisées dans les différents plans (PPA, SRCAE, PDU).
Ils sont aussi un outil de suivi et de gestion de la contribution d’un territoire donné (état, région, commune) au réchauffement climatique.Logo LRQA

 

Les évolutions et la mise à jour des informations contenues dans cet inventaire seront mises en ligne dès qu'elles seront réalisées.

 

Pour consulter le rapport complet de l'année 2012, cliquer ICI