Un nouvel indice de la qualité de l'air arrive !

 

Dès janvier 2021, l’indice de la qualité de l’air au quotidien évolue, en cohérence avec l’indice européen de la qualité de l’air.

Inchangé depuis 1994, des modifications lui seront apportées afin qu’il soit encore plus accessible pour chaque habitant, plus proche des questions de santé publique.

 

Quels changements pour l’indice ATMO ?

Principaux changements liés au nouvel indice de la qualité de l’air

 


Prise en compte des particules PM2.5 dans la mesure de l’indice de la qualité de l’air

Autre nouveauté de ce « nouvel indice » : les particules ultrafines (particules PM2.5, inférieures à 2.5 micromètres) seront prises en compte dans la mesure de l’indice de l’air. Ces particules PM2.5 représentent un fort enjeu sanitaire car elles sont plus fines et se logent plus profondément dans les fonctions respiratoires. Jusqu’à présent, l’indice de la qualité de l’air était calculé en prenant en compte 4 polluants : le dioxyde de soufre (SO2), le dioxyde d’azote (NO2), l’ozone (O3) et les particules fines PM10. Déjà mesurées par certaines stations, les particules PM2.5 viendront donc faire partie intégrantes du calcul de l'indice de l'air.

 

Un nouveau barème pour calculer l’indice de la qualité de l’air

Avec le nouvel indice Atmo, l’indice chiffré, que vous aviez l’habitude de retrouver, sera remplacé par 6 qualificatifs :

  • Bon
  • Moyen
  • Dégradé
  • Mauvais
  • Très mauvais
  • Extrêmement mauvais

 

Chaque adjectif sera associé à une couleur spécifique. Les indices seront représentés par la couleur de leur qualificatif sur la carte de la région.

                                                                               

                                   Bon                  Moyen               Dégradé              Mauvais           Très mauvais     Extrêmement mauvais

Nouvelle échelle de l’indice Atmo, à compter du 01/01/2021

 

Quelles conséquences ?

Les seuils pris en compte sont plus bas, calés sur les seuils européens 

Conséquence de l’ajout des particules PM2,5 et de l’adaptation des seuils, la région Centre-Val de Loire comptera plus de journées avec un indice de l’air mauvais ou très mauvais.

Pour autant, cela ne signifiera pas que la qualité de l’air se dégrade comparativement à aujourd’hui. C’est même plutôt l’inverse qui est observé, depuis 10 ans, en région (excepté pour l’ozone). La qualité de l’air a tendance à s’améliorer dans notre région. Cette augmentation du nombre de jours indiquant une qualité de l’air moyenne à très mauvaise sera principalement due au changement de méthode de calcul de l’indice.

Pour plus d’informations, consultez la brochure « le nouvel indice ATMO en 10 points » 

 

 

 

Où retrouver quotidiennement l’indice de la qualité de l’air ?

Retrouvez l'indice de la qualité de l'air en Centre-Val de Loire sur différents supports :


Une question sur le nouvel indice Atmo ?

Contactez-nous 

 

Consulter l'arrêté ministériel Indice de la qualité de l'air